Sortie culturelle de la promotion Lebadang

Le samedi 11 juillet 2020, les étudiants du Master ont été invités à prendre part à une journée de découverte culturelle, organisée par le groupe Amica Travel. Nous avons ainsi pu découvrir quelques activités économiques locales et caractéristiques du Vietnam.

La journée a démarré avec une présentation de Monsieur Laurent Séverac concernant l'activité qu'il développe au Vietnam depuis une trentaine d'années, de concert avec de nombreux acteurs vietnamiens.

Arrivé au Vietnam en tant que paysagiste, il a rapidement été impliqué dans la production d'huiles essentielles, et a su valoriser la flore pléthorique et plurielle de l'Asie du sud est.

Il a commencé par vendre ses huiles essentielles aux parfumeurs de Grasse, avant de se tourner progressivement vers le marché régional. Il nous a exposé son parcours remarquable, ainsi que les nombreuses innovations qui ont découlé des rencontres diverses et riches qu'il a construit au Vietnam. Il nous a décrit le processus, du choix des matières premières (importants pour l'extraction des "qualités"), à la fabrication des huiles par distillation dans des alambiques protéiformes.

Aujourd'hui il commercialise de nombreux produits qu'il confectionne lui même avec ses associés : chocolats, parfums, huiles essentielles, shampoings... Et bien sûr, toujours à l'aide de produits uniquement naturels et locaux.

Après cette matinée riche d'enseignement sur l'art de la production des huiles essentielles, nous sommes partis déjeuner. Au menu, Cha ca, une spécialité de Ha Noi.

L'après midi s'est poursuivi par une visite du village Lang Chuong, notamment connu pour la production des nón, ces chapeaux conniques typiques du Vietnam. Ils sont inspirés des chapeaux venus d'Huê, mais ont été appropriés et réarrangés, selon les standards esthétiques de Ha Noi.

Le village a reçu l'autorisation du Parti de procéder à la fabrication de ces chapeaux en 1956. A l'origine, les habitants procédaient d'abord à la culture du riz, et affectaient le restant de leur journée à la production des chapeaux. Un artisan expert peut en produire deux par jour en moyenne. Ils sont confectionnés avec des feuilles de lataniers, selon un savoir-faire ancestral.

Nous sommes ensuite partis dans le village de Phung Xa, voir l'atelier de confection de la soie de Mme Thuan.

Celle-ci a d'abord commencé par nous montrer les différentes soies qu'elle produit. Elle nous a ensuite fait visiter l'atelier de conception de la soie, les différentes techniques et machines utilisées.

N'ayant pas pu investir fortement dans la machinerie et l'industrialisation du processus de fabrication de la soie , Mme Thuan a du être inventive. Elle a trouvé un moyen de concentrer les vers à soie de sorte à ce qu'ils produisent directement des rectangles de tissu, qu'il ne restera qu'à raffiner.

Elle a aussi trouvé un moyen d'extraire de la soie des tiges de lotus. Cette soie se vend très cher, le lotus étant une fleur iconique dans toutes les cultures touchées par le bouddhisme.

L'atelier de Mme Thuan est un exemple édifiant de la rencontre féconde entre l'artisanat traditionnel et l'esprit créatif.


Recent Posts

Archive

Follow Us

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon